Lundi 8h45,

J’allais quitter le bar en pétard contre le type qui essuyait les verres derrière le comptoir, un triste crétin qui ne voyait pas la nécessité de faire respecter dans son établissement une loi de bon sens interdisant de fumer dans les lieux publics. Une voix qui semblait sortie du nuage tabagique stagnant à l’autre extrémité du comptoir m’avait suggéré de ne pas perdre mon calme. Continuer la lecture

Publié dans polar | Marqué avec | Laisser un commentaire

Lundi 8h43, rencontre avec Jenny

Jenny Barnstable est née il y a trente-quatre ans dans une famille de la Nouvelle Angleterre qui possédait, entre autre, une grande maison évaluée à cinq millions de dollars au bord de l’océan à Cape Cod. Elle était allée dans les meilleures écoles de la région de Boston sans jamais pouvoir rester dans aucune d’elles plus d’une année en dépit des dons que son père, Allan Barnstable junior, faisait aux diverses fondations qui finançaient ces institutions. Continuer la lecture

Publié dans polar | Marqué avec | Laisser un commentaire

Lundi 8h30, rencontre avec le marin

Il n’est pas encore 8 heures quand je ressens le troisième coup de lance. C’est curieux comme on l’attend sans y croire. Et encore plus curieux d’imaginer que c’est fini. Un calcul ne passe jamais après deux ou trois coup de sirène. Il annonce qu’il va faire mal et il fera très mal. Sauf que là, la douleur s’est aussitôt atténuée, ne laissant qu’une sorte de halo sensible – à ce stade de la description de la crise les urologues me demandent toujours finement si j’ai déjà reçu un coup de lance dans le ventre et si je sais vraiment l’effet que ça fait, à quoi je réponds que « non ! bien sûr », que c’est une métaphore, mais la métaphore n’est pas un symptôme qui se soigne. Continuer la lecture

Publié dans polar | Marqué avec | Laisser un commentaire

Lundi 7h30, rencontre avec Bob

Le gardien de nuit de l’hôtel des Poètes finit son service à 7h30. Il attend généralement le gardien de jour pour passer les consignes – rien de particulier cette nuit, le journaliste parisien est bien arrivé et naturellement il voulait savoir où manger, il a l’air un peu agité. Puis il se dirige à pieds vers le centre ville. Continuer la lecture

Publié dans polar | Marqué avec | Laisser un commentaire

Dimanche-lundi, rencontre avec le gardien de nuit

Normalement je ne devrais pas être là. Pas dans ce train prétendument à grande vitesse qui a déjà fait deux arrêts de trois quarts d’heures en rase campagne. Est-ce que le grand reporter culture d’un journal du soir prestigieux voyage en seconde classe pour aller de Paris à 7? La réponse me semblait évidente. Continuer la lecture

Publié dans polar | Marqué avec | Laisser un commentaire

Il était une fois… 7

L’encyclopédie participative en ligne Wikipedia consacre à la ville de 7 (prononcer « cette ») une longue notice qui, dès le troisième paragraphe, relève que le nom de la commune, déjà désignés comme Sition (Σήτιον) au début de l’ère chrétienne dans la « Géographie » de Ptolémée, a connu plusieurs graphies homophones depuis le XVIIe siècle. Continuer la lecture

Publié dans polar | Marqué avec | Laisser un commentaire

Le retour avec un roman feuilleton « Quand ce marin va-t-il s’arrêter de souffler? »

Bon, voilà. Mon père est mort et incinéré. Je viens de finir le récit de sa vie qui a été imprimé à 10 exemplaires et distribué à la famille. Maintenant je peux me remettre au boulot, c’est-à-dire poursuivre l’écriture d’un polar que j’ai commencé en 2009 après avoir définitivement renoncé au journalisme, sa pompe et ses œuvres, même sur le net.
Un de mes « amis » sur FB, Thierry Crouzet (parfois insupportable) a entrepris la publication d’un feuilleton cyber-apocalyptique, « One minute », sur une plateforme collaborative, Wattpad,. Je me suis dit que je pouvais essayer de repartir là dessus. J’ai donc exhumé mon premier jus et je me suis lancé. Continuer la lecture

Publié dans polar | Marqué avec | Laisser un commentaire

Procès de Florence Hartmann: poursuivez les criminels pas les journalistes!

Le groupe « En soutien à Florence Hartmann » a publié le texte suivant sur Facebook:

L’AFFAIRE
Notre consœur Florence Hartmann, journaliste et ancienne porte-parole du procureur du Tribunal Pénal pour l’ex-Yougoslavie, va être jugée du 15 au 17 juin prochains par ce même tribunal pour «outrage à la cour», c’est-à-dire pour avoir entravé le cours de la justice. Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Marqué avec , , , | 3 commentaires

« Le Tarzan », du quai François-Maillol au quai de la République

c’est arrivé le 23 avril 2009:


Trouvez plus de photos comme celle-ci sur giraudo.net

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

A plus

J’ai de plus en plus de mal à tenir correctement ce blog, surtout depuis que je me suis lancé dans l’exercice de longue haleine que représente l’écriture d’un livre. J’ai aussi constaté que je ne prêche pas dans le désert. Globalement ce que j’ai dû être parmi les premiers à penser (la radicale transformation du métier de journaliste entraînée par les nouvelles technologies numériques) est désormais sinon considéré comme une évidence du moins largement partagé. Nombreux sont ceux (cités pour l’essentiel dans ma blogoliste) qui enfoncent le clou bien mieux que je ne ne saurai le faire de plus en plus car j’ai le sentiment de radoter et la patience me manque quand il faut toujours dire aux sceptiques incurables les mêmes truismes.

Bref je vais participer le 19 mars à un débat organisé par le Club de la presse de Montpellier à la MJC de Castelnau* sur le thème « Journaliste et Internet: amis ou ennemis ». Les participants sont sensés répondre à trois questions:

  • Quelles évolutions pour le métier de journaliste face au numérique ?
  • Quelle différence entre blogueur et journaliste ?
  • Quelle est la législation actuelle concernant les sites d’information?

Ça peut être divertissant. Je ne suis pas sûr que cela m’amuse beaucoup pour les raisons que j’ai donné plus haut. Je vais donc mettre ce blog entre parenthèse au moins le temps de finir le projet dans lequel je me suis lancé. Après je verrai si j’ai encore quelque chose à apporter au débat. Merci à ceux qui m’ont suivi. A plus (sans doute).

* MJC André Malraux 10, chemin de la moutte 34 Castelnau-le-Lèz (04 67 02 99 40)

Publié dans journalisme | Marqué avec , | 4 commentaires